Le Colisée

Le Colisée, connu aussi sous le nom d'« amphithéâtre flavien », est un amphithéâtre de Rome qui pouvait accueillir de 45 000 à 50 000 spectateurs. Il forme une ellipse de 527m de circonférence, de 188 m de long pour 156 m de large. Les quatre étages culminent de nos jours à 48,5 m. L'arène, quant à elle, mesure 86m sur 54. L'édifice est constitué de blocs de travertin, liés par des crampons métalliques. Ceux-ci ont été arrachés au Moyen Âge, créant les nombreux trous dans la pierre qui subsistent encore aujourd'hui. Trois étages d'arcades superposent les différents ordres architecturaux antiques : dorique, ionique et corinthien.

Sa construction commença sous le règne de Vespasien aux alentours de 70 et fut terminée par son fils Domitien en 80. Le Colisée a été construit sur un site près de l'énorme palais de Néron, la Domus Aurea (Maison Dorée), édifié en l'an 64, après le grand incendie de Rome. Il y avait une grande statue de Néron (Colossus en latin), proche du site, d'où l'amphithéâtre a tiré son nom.

Le Colisée pouvait recevoir des jeux spectaculaires, comme des combats entre animaux (venationes), la mise à mort par des animaux et d'autres exécutions ainsi que des combats entre gladiateurs (munera). On ne pouvait y organiser de reproduction de combats navals (naumachies) car l'arène, composée d'un plancher de bois recouvert de sable, était située au-dessus d'un ensemble de couloirs souterrains, interdisant l'inondation de l'ensemble. Lors de l'inauguration du bâtiment, l'empereur Titus donna des jeux qui durèrent trois mois. 2 000 gladiateurs y moururent, ainsi que 9 000 animaux. Lors du triomphe de Trajan, vainqueur des Daces, 10 000 gladiateurs y combattirent.

L'ampithéâtre fut conçu de manière ingénieuse. De nombreux architectes se sont inspirés des concepts utilisés dans le Colisée pour construire des salles de spectacle ou des stades. Les sièges étaient répartis en différentes sections. Le podium, premier niveau, était réservé aux sénateurs romains, et on y trouvait aussi la loge de l'empereur. Au-dessus du podium, se trouvait le mænianum primum, réservé aux aristocrates romains qui ne faisaient pas partie du sénat. Le troisième niveau, le mænianum secundum, était divisé en trois sections. On trouvait dans la partie inférieure (le immum), les riches citoyens, alors que les pauvres avaient la partie supérieure (le summum). Une troisième section (le mænianum secundum in lignis), ajoutée par Domitien, était faite d'une structure en bois, située tout au sommet du bâtiment. On n'y trouvait que des places debout, qui étaient destinées aux femmes de basse classe.

À la fin de l'Empire romain, le Colisée fut détruit partiellement par un tremblement de terre en 445. De nouveaux séismes le frappèrent en 1231 et 1255. En 1312, l'empereur Henri VII en fit don au Sénat et au peuple romain. Comme beaucoup de monuments antiques, le Colisée servit ensuite de carrière pour bâtir les palais avoisinants (palais de Venise ou de la Chancellerie). Au XVIIIe siècle, en souvenir des martyrs chrétiens supposés y avoir péri, le pape Benoît XIV consacra l'édifice. Une grande croix y figure toujours, au bord de l'arène. Ce fut la fin des déprédations. Grégoire XVI et Pie IX s'efforcèrent désormais de le restaurer.

Retour aux Légendes

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Colis%C3%A9e

Accueil: http://fr.wikipedia.org

Cette documentation est disponible sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.

Que pensez-vous de Imperator ?

21 aiment, 8 pas.
Note moyenne : (29 évaluations | 1 critique)
5,0 / 10 - Moyen